octobre 28, 2020

Facteurs affectant la consommation de luxe au Royaume-Uni et en Inde

Les chercheurs définissent la consommation de luxe comme le comportement des consommateurs qui cherchent à acheter des marques et des services pour l’État qu’ils accordent, indépendamment du revenu cible ou de la classe sociale des consommateurs.

La consommation de luxe implique généralement des produits de luxe haut de gamme et haut de gamme. La plupart des gens ne consomment pas ces produits régulièrement. De nombreux consommateurs utilisent de telles marques pour satisfaire des besoins matériels, mais aussi sociaux.Pour observer les similitudes et les divergences liées à la consommation de luxe, j’ai mené une étude portant sur les modes de consommation de luxe chez les consommateurs indiens et britanniques. Les nations ont été choisies pour leur association historique, leur affiliation à une marque de luxe et les caractéristiques communes des marques disponibles.

L’étude a porté sur 3 antécédents fondamentaux de la consommation de l’État: a) les antécédents socio-psychologiques; (b) l’histoire de la marque et (c) l’histoire de la situation. Les racines socio-psychologiques ont été encore séparées en trois catégories divergentes, à savoir: (a1) les gains sociaux; (a2) indication d’estime et (a3) ​​ostentation. Les racines de la marque se divisent également en 2 catégories, à savoir: (b1) les caractéristiques de la marque contrôlées par l’administration et (b2) les caractéristiques de la marque contrôlées par le marché.Les résultats de l’étude suggèrent que les consommateurs britanniques ont utilisé la consommation de statut pour atteindre les gains sociaux indiquent un comportement d’estime et d’ostentation. Cependant, dans le contexte indien, les consommateurs se consacrent à la consommation de luxe avec ostentation en général.

Cela montre les écarts entre les consommateurs occidentaux et orientaux et l’influence de la culture et des marchés. Les consommateurs individualistes britanniques se concentrent sur leur véritable concept de soi (comment ils se voient) et les consommateurs indiens se concentrent sur le concept de soi des autres (comment les autres se voient). En ce qui concerne le contexte de la marque, il a été observé que les caractéristiques de la marque contrôlées par la direction ainsi que celles contrôlées par le marché ont une influence notable sur la consommation de l’État. Cependant, les consommateurs britanniques ont été considérablement affectés par l’histoire de la marque en tant que consommateurs indiens.

Cela peut être attribué à la nature de la concurrence nationale. Le Royaume-Uni est un marché du luxe très développé et mature dans lequel les gens ont été exposés à des marques de statut plus longtemps que l’Inde. Une exposition accrue et une accessibilité accrue aux marques mondiales, ainsi qu’une concurrence accrue entre les fabricants, rendent le consommateur britannique de plus en plus conscient des marques et de leurs liens symboliques. Les résultats suggèrent également que la consommation de luxe chez les consommateurs indiens est extrêmement conditionnelle aux occasions sociales.

Le résultat démontre les différences considérables entre les consommateurs collectivistes et individualistes et leurs pratiques de consommation de statut. Les explorations précédentes ont montré que dépenser de l’argent pour la consommation de luxe pour des célébrations et des occasions importantes contribue à de nombreux avantages perceptibles et intangibles sur le marché indien, notamment un statut social amplifié pour les consommateurs. Par conséquent, dans un marché collectiviste comme l’Inde, la consommation de produits ostentatoires dans des fonctions sociales particulières peut générer une identité sociale intragroupe et intergroupe et une présence générale.Les résultats aideront les managers à commercialiser leurs marques de luxe à l’international.